fbpx

Votre boutique est bloquée à cause du confinement ?

Pour limiter la casse, essayez de vendre en ligne. J’ai rédigé pour vous cet article, qui sera divisé en 5 étapes simplifiées:

  1. Choisissez l’adresse de votre site
  2. Choisissez une application pour publier votre site en ligne
  3. Ajoutez vos produits
  4. Choisissez un partenaire pour la livraison de vos produits
  5. Prévenez vos clients habituels

1. Choisir l’adresse de son site

Le point de départ pour vendre en ligne, c’est d’avoir une adresse internet personnalisée, appelée « nom de domaine ». Pour en obtenir un, il faut se rendre sur un site spécialisé, qui vous le louera à l’année.

Le prix de la location d’un nom de domaine varie en fonction de l’extension: un site se terminant en .co coûtera plus cher qu’un site se terminant en .be

ATTENTION: Certaines personnes peu scrupuleuses achètent des noms de domaine pour pouvoir les revendre à prix d’or ensuite (les prix pouvant monter jusqu’à plusieurs milliers d’euros !!), il vaut mieux trouver un nom de domaine alternatif (ex: chaussureland.com –> chaussurelandshop.com / chaussurelandshop.be ) plutôt que de payer plusieurs milliers d’euros dans un nom de domaine.

Pour louer son nom de domaine, les meilleurs sites sont selon moi sont GoDaddy et OVH (l’avantage de GoDaddy étant qu’il se connecte facilement à beaucoup d’applications)

2. Choisissez une application pour publier votre site en ligne

Une fois votre nom de domaine sélectionné, il vous faudra choisir ce qu’on appelle un CMS, pour Content Management Software, c’est à dire, un logiciel qui vous permettra de gérer tout le contenu de votre site.

C’est probablement l’étape la plus importante, car choisir le mauvais logiciel pourra vous coûter cher, que ça soit en temps perdu ou en argent dépensé dans un développeur.

Il existe une quantité incroyable de logiciels, je ne vais pas tous les citer, je vais m’attarder sur les 3 plus connus.

A. Shopify

Shopify est sans aucun doute LA plateforme eCommerce de référence, avec une croissance qui a été multipliée par 10 en trois ans, et cela n’a rien d’étonnant quand on voit la qualité du service proposé !

Au delà de l’eCommerce, Shopify est de plus en plus utilisé dans les commerces physiques pour deux raisons principales:

  • Une interface très simple à prendre en main. Elle nécessite tout de même un peu de temps, mais ce n’est même pas comparable avec les autres. (Pour vous donner une idée, avec beaucoup d’expérience, je suis capable de créer une boutique de A à Z en seulement 7 heures)
  • Un système optimisé pour les commerces locaux. Grâce à l’application Point de Vente directement intégrée, Shopify vous permettra de gérer votre stock en ligne et en boutique en un seul endroit, le tout avec une interface toujours simple à utiliser. Vous pouvez utiliser une tablette ou un smartphone pour encaisser les gens, du moment que vous avez de quoi encaisser les paiements (lecteur de carte, tirroir-caisse…)

Si vous possédez un commerce physique et que vous souhaitez vendre en ligne, je vous recommande très fortement Shopify ! En plus, à l’heure où j’écris cet article, vous pouvez obtenir 90 jours d’essai GRATUIT sans engagement.

Pour en profiter, vous pouvez cliquer ici.

B. Woordpress + WooCommerce

WordPress est une bonne alternative pour les budgets limités. C’est une application qui est totalement gratuite, il vous faudra simplement payer un hébergeur web, c’est à dire une entreprise qui « publiera » votre site en ligne pour vous pour résumer très simplement.

Il vous faudra installer WooCommerce, une extension gratuite vous permettant de vendre en ligne.

L’interface est un peu plus compliquée à prendre en main que Shopify, il vous faudra passer du temps à tout apprendre, mais il existe énormément de tutoriels vidéos disponible sur Youtube pour vous aider. De plus, il existe une quantité astronomique d’extensions pour ajouter des fonctionnalités à votre boutiques !

Il faudra néanmoins vérifier que votre logiciel de gestion des stock peut s’y connecter.

Pour votre hébergeur, je vous recommande OVH, avec l’abonnement Kimsuffi si vous démarrez tout juste, c’est une offre très abordable, et l’installation de WordPress peut se faire automatiquement en quelques clics !

C. Prestashop

A vrai dire, j’ai surtout inclus Prestashop dans cette liste pour conseiller à ceux qui débuteraient de l’éviter. L’interface est compliquée à prendre en main, la moindre extension coûte très cher, et il existe beaucoup moins de documentation disponible en ligne que WordPress. Une des seule situation où je recommanderais Prestashop est si vous avez un développeur travaillant pour vous qui peut tout gérer à votre place. Et encore, Shopify ou WordPress seraient plus efficients…

3. Ajouter vos produits

C’est bien joli d’avoir un site, mais pour vendre, il faut y ajouter des produits ! Et pour ajouter des produits, il y a quelques règles à respecter !

A. Les photos

C’est LA règle la plus importante. Dans une boutique physique, les clients peuvent voir le produit en direct, peuvent l’essayer et peuvent tout de suite voir si il leur conviendrait ou non. En ligne, c’est une autre histoire…

Vos photos doivent montrer clairement le produit au client et lui permettre de s’imaginer le rendu que le produit aura sur lui.

Si vous vendez de la décoration, ajoutez une photo de mise en scène pour donner envie (Ikea le fait très bien). Si vous vendez des vêtements, montrer le rendu sur un modèle. Vous pouvez aussi montrer des photos du packaging.

Et évidemment, vos photos doivent être en HD ! Aujourd’hui, la plupart des smartphones peuvent prendre de belles photos, alors plus d’excuse !

B. La description

Si vous vendez un produit qui nécessite plus d’explications qu’une photo, la description de votre produit prend toute son importance.

Vous devrez expliquer comment votre produit améliore la vie de votre client, répondre aux éventuelles objections, apporter des détails technique (poids, matériaux, taille…) ainsi que des conseils d’utilisation. Pour vous aider, prenez note des questions qui vous sont habituellement posées en magasin, et répondez y dans votre description !

4. Choisir un partenaire pour la livraison de vos produits

Si vous ne faites que peu de volume, un envoi « classique » de colis à la poste peut suffire, mais à partir du moment où vous développez votre activité, il est important de trouver un partenaire pour obtenir les meilleurs coûts possible.

Vous pouvez passer par un prestataire spécialisé en eCommerce comme Sendcloud ou Boxtal, mais vous pouvez aussi essayer de négocier un contrat avec d’autres livreurs en fonction de votre volume de vente.

5. Prévenez vos clients habituels

Une fois que tout est en place, il ne vous reste plus qu’à prévenir vos clients habituels que leur magasin préférée peut désormais les livrer à domicile !

Le meilleur moyen est bien évidemment de leur dire en personne, mais ce n’est pas toujours possible (surtout en période de confinement). Si vous avez pu récupérer leurs emails, et qu’ils vous ont donnés l’autorisation de les contacter, vous pouvez leur envoyer un email groupé pour leur annoncer que votre site a ouvert ses portes.

Si vous n’avez pas la possibilité d’envoyer un email, vous pouvez également mettre une affiche dans votre vitrine pour prévenir ceux qui passeraient devant votre boutique !


C’est tout pour cet article ! J’espère qu’il aura pu aider ceux d’entre vous qui s’informent sur les possibilités pour « digitaliser » leur commerce physique.

Si vous êtes intéressés par la création d’une boutique en ligne pour votre commerce local, que les conseils de cet articles vous parlent mais que vous n’avez pas le temps (ou l’envie) de le faire vous même, vous pouvez nous contacter, nous verrons si nous pouvons vous aider !